Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anonymat

  • L'anonymat des blogs?

    timbre 2.jpgAprès Nicolas de Partageons le reste, voici qu’Homer me taggue sur la question de l’anonymat.

    Pour le premier, j’ai répondu à côté de la question, comptant sur sa lecture en diagonale (il est difficilement pour un être humain de suivre près de 200 blogs et de tout lire), le second me contraint donc à répondre vraiment à cette interrogation :
    « Bon, Mesdames, Messieurs, chers compatriotes, on parle beaucoup de l’anonymat dans les blogs mais au fond de nous-mêmes est-ce qu’on ne devrait pas s’en foutre royalement dans la mesure où la plupart des gens ne savent même pas ce c’est qu’un blog ? Ne serait-on pas un peu trop centrés sur nous-mêmes ? ».

    En fait, je m’en moque. Royalement.

    La blogosphère m’amuse surtout. Je ne me moque pas, hein, que cela s’entende bien. C’est amusant de bloguer et de lire des blogs . Est-ce sérieux ? Sans doute parfois mais pas toujours. Je mets de côté les blogs technologiques que je ne lis pratiquement jamais (sauf quand ils parlent du langage ;) ). Partager son avis , raconter ses hésitations pour choisir des disques pour animer un anniversaire d’enfant , raconter sa vie, émettre des opinions ,… Bien. Ca je lis et je commente.

    En revanche, sur mon blog je n’exprime guère d’avis susceptibles d’être polémique. Pourquoi un pseudonyme alors ? Parce que c’est amusant. Ce n’est pas pour me cacher. Avant de bloguer, je viens du monde des fora (pluriel de forum) dans lequel le pseudonymat est roi.

    Je parle bien de pseudonymat, qui n’est pas exactement la même chose que l’anonymat.
    Un site donne la définition du pseudonymat :

    « Le pseudonymat revêt plusieurs dimensions :
    • L’usage d’un nom d’emprunt pour dissimuler son identité ;
    • Le choix d’un nom dédié à une activité (pseudonyme unique pour les usages en ligne ou nom de scène d’un artiste) ;
    • La possibilité pour une personne de disposer de plusieurs identités »

    Ce n’est donc pas de l’anonymat. Rappelons la définition du mot « anonyme » du Littré sur ce point :
    Qui est sans nom. Garder l'anonyme, faire un secret de son nom.

    Qu’apprend-t-on avec ce billet ?

    1/ Que Férocias n’est pas mon vrai nom. On sait (même sans savoir qui est vraiment Férocias) que c’est un nom de personnage, on imagine (avec raisons) qu’il s’agit d’une sorte de super-héros (en fait, je sais parfaitement qui est Férocias, le vrai, enfin le faux, celui qui n’existe pas, hormis dans les livres et peu de mes lecteurs peuvent en dire autant mais ils vont se renseigner et tomberont peut-être sur un indice important concernant mon identité réelle, ouf la parenthèse est longue et il est temps de la refermer).

    2/ Que je ne prends pas au sérieux tout cela (je pose déjà un sourire narquois à chaque début de mois sur le classement Wikio, de toute manière celui de Blogonet est bien mieux car il classe à une meilleure place ce blog :D, gagner des places, en perdre tout ça. Je poursuis la parenthèse car en même temps j’ai deux choses à dire à propos du classement Wikio Littérature : a. beaucoup des blogs bien classés se contentent de faire de la copie des quatrième de couverture, des dossiers de presse, je ne vais pas prendre mon cas – même si l’on peut estimer raisonnablement que je suis un gros lecteur – mais celui de Francis Lacassin – faisez donc une recherche sur Google si vous ne savez qui était Francis Lacassin - gros lecteur, il s’avalait un peu plus de 300 livres par an, eh bien avec cet honorable score, il ne pourrait pas tenir un blog à jour quotidiennement b. franchement , un blog qui ne parle, dans le fond, que de fictions mettant en scène des Précolombiens, hein, ça mérite vraiment de figurer dans un top 100 où l’on parle de Jane Auster et de Paul Austen – ou l’inverse si vous voulez)

    3/ Que le tenancier a un peu de culture. Il cite le Littré en écrivant Le Littré et non Dictionnaire de la Langue Française contenant 1° Pour la nomenclature : Tous les mots qui se trouvent dans le Dictionnaire de l'Académie française et tous les termes usuels des sciences, des arts, des métiers et de la vie pratique : 2° pour la grammaire : La prononciation de chaque mot figurée, et, quand il y a lieu, discutée ; L'examen des locutions, des idiotismes, des exceptions, et, en certains cas, de l'orthographe actuelle, Avec des remarques critiques sur les difficultés et les irrégularités de la langue ; 3° Pour la signification des mots : Les définitions, les diverses acceptions rangées dans leur ordre logique, avec de nombreux exemples tirés des auteurs classiques et autres ; les synonymes principalement considérés dans leurs relations avec les définitions. 4° Pour la partie historique : Une collection de phrases appartenant aux anciens écrivains depuis les premiers temps de la langue française jusqu'au seizième siècle, et disposées dans l'ordre chronologique à la suite des mots auxquels elles se rapportent ; 5° Pour l’étymologie : La détermination ou du moins la discussion de l’origine de chaque mot établie par la comparaison des mêmes formes dans le français, dans les patois et dans l'espagnol, l'italien, et le provençal ou langue d'oc. par É. Littré de l’institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)

    Chère lectrice, cher lecteur, si tu es arrivé(e) jusqu'ici tu peux te considérer comme taggué. Merci de mettre un lien (anonyme, pseudonyme ou vrai-nonyme) vers ce billet ;)