Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cagoule

  • Jean-Toussaint Samat, Le Mort à la fenêtre

    Jean-Toussaint Samat est un auteur bien connu pour ses œuvres policières. Il a d’ailleurs donné son nom à un prix du roman policier.

    Le livre présenté aujourd’hui a été publié dans la collection La Cagoule. Certes, il est fait mention du fait que Samat fut couronné par le « Grand Prix du roman d’aventures » mais il n’est pas tout à fait évident qu’un roman de cette collection, s’intitulant Le Mort à la fenêtre nous concerne en quoi que ce soit.

    L’illustration propose bien une sorte de pyramide faite de blocs grossiers mais elle est bien basse pour être surmonté d’un temple des sacrifices. Et pourtant, les protagonistes, après diverses péripéties, se trouvent entraînés « dans les ruines de Toum-Toum, en pleine ville maudite où nul ne met les pieds, car c’était une des capitales de ce pays-ci au temps où les Incas en étaient les seigneurs suzerains » (p. 132) Ils y découvrent un temple de la Lune avec la fameuse dalle des sacrifices, décrite bien comme il faut avec force détails (sanguinolents !).

    Il y a aussi cette phrase formidable :  « Tous ces temples Incas, toltèques et Kichuas sont les mêmes ». Ben oui en effet :oD surtout quand dans le roman les Incas font allégenace au Serpent à Plumes!

     

    Jean-Toussaint Samat, Le Mort à la fenêtre,
    La Cagoule, n°25, Editions La Bruyère, 1946