Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ciné

  • Raphael Portillo, La Malédiction de la momie aztèque

    Je parlais hier de La Momie aztèque de Rafaelo Portillo qui sortit sur les écrans en 1957. La même année le second opus de la trilogie mexicaine La Malédiction de la momie aztèque continue à exploiter le filon avec les mêmes acteurs: Ramon Gay, Rosa Arenas, Crox Alvarado, Luis Aceves Castaneda,... Cette trilogie permet à certains de surnommer Rafaelo Portillo "le Ed Wood mariachi".

    C'est encore, encore plus même, une série B. La momie Popoca veut récupérer son trésor. Et, c'est l'une des originalités du film, une sorte de super-héros catcheur mexicain sans super-pouvoirs apparaît pour lutter contre le maléfique docteur Chauve-souris (qui n'est pas Batman, on l'aura compris).

    Résumé:

    "Le Dr Almada et sa fiancée Flora sont en danger. Un pilleur de tombeaux, dont ils avaient permis l'arrestation, s'est évadé de prison et tente de mettre la main sur un trésor aztèque..."

     

    portillo la malédiction de la momie aztèque.jpg

     

  • Rafael Portillo, La Momie aztèque

    En 1957, paraissait sur les écrans mexicains La Momie Aztèque de Rafael Portillo. Deux autres films avec la momie aztèque seront tournés en 1957 et 1958.

    Synopsis: Le Dr Almada, scientifique réputé, présente sa dernière avancée à un congrès de médecins. Selon ses théories fumeuses, l'hypnose permettrait de remonter le temps et de retrouver ses vies passées. Le docteur se heurte à l'incrédulité de son auditoire et se voit contraint de donner des preuves de ce qu'il avance. En se portant volontaire, sa fiancée Flora, se retrouve plongée aux temps des Aztèques. Malheureusement, une vieille malédiction va se réveiller. De plus, un mystérieux individu masqué, nommé la chauve-souris, espionne les travaux du docteur afin de s'emparer du trésor des Aztèques.

    momie azteque.jpg