Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

harlequinades 2010

  • Alain Dancourt, L'amoureux des Vignes Rouges [Harlequinades 2010]

    harlequinades 2010.jpg« Comble de la perversité intellectuelle ?
    Transformer une lecture de consommation en une lecture de dégustation.
    Ne pas oublier de façon générale que toute consommation
    peut être source de dégustation. »
    (Jean-Claude Vareille, Le Roman populaire français, p 302)

    Participer au challenge Harlequinades avec un de ces petits romans que j’aime à faire resurgir des limbes d’une histoire littéraire oublieuse d’une masse d’écrits qui ont le tort d’être destinés à une lecture de consommation est un bon exercice d’archéologie littéraire.

     

    Lire la suite