Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mains d'orlac

  • Quelques parutions récentes

    J'ai reçu quelques ouvrages les deux semaines passées.
    Le nouveau Galaxies est paru. Il a une numérotation un peu bizarre: nouvelle série n° 1 bis/43.
    Belle revue: interviews, critiques, nouvelles... Ca doit ravir l'amateur de science-fiction moderne. Evidemment, ça manque d'ancien à mon goût mais ne boudons pas notre plaisir. Les couvertures des numéros 2 et 3 peuvent être vues sur le site de Galaxies.
    Pour en savoir plus, on peut se rendre sur le site de la revue.

    galaxies 1 bis.jpg

     Je parle régulièrement des Editions Les Moutons Electriques. J'ai signalé, il y a peu, la réédition de Les Mains d’Orlac de Maurice Renard.
    On peut lire sur différents sites consacrés à la SF des critiques (sur Khimaira par exemple).
    J'ai eu le plaisir de discuter avec Serge Lehman lors du dernier festival de l'imaginaire à Sèvres en décembre 2007. Serge Lehman est l'anthologiste de Chasseurs de chimères, l'âge d'or de la science-fiction française, un recueil de vieilleries SF absolument passionnant dans lequel on trouve des textes de J.H. Rosny Ainé ( Les Xipehuz, car Rosny Ainé n'a pas écrit que La Guerre du Feu!), Jean de la Hire (La Roue fulgurante), Octave Béliard (La Découverte de Paris), Maurice Renard (Le Péril bleu), Michel Epuy (Anthéa), Jean d'Esme (Les Dieux Rouges),... et qui démontre que la SF française n'a rien à envier à la SF américaine.
    L'amateur de SF aura intérêt à se plonger dans tous ces récits, dont l'écriture peut paraître désuète, car nombre des thèmes de la SF (française et autre(s) ) sont déjà en germe dans les textes parus avant les années 20 (1920, pas 2020 ;-) ).

    Toujours aux Moutons Electriques: la nouvelle édition de Les Nombreuses vies d'Arsène Lupin dans la collection La Bibliothèque Rouge. Toujours superbement illustrée (encore plus illustrée que la première édition) et toujours aussi sympathique à lire (une biographie du célèbre gentleman cambrioleur comme s'il avait réellement existé!). C'est aussi l'occasion de (re-) découvrir nombre de ses "rivaux" (gentlemen cambrioleurs eux aussi) qui ne sont pas toujours (et parfois à juste raison d'ailleurs) passés à la postérité.

    Les Moutons Electriques ont développé un service de vente par correspondance. L'utiliser, c'est aider un "petit" éditeur: visitez donc le site des Moutons Electriques!

    Au fait, quel rapport ce post a-t-il avec les peuples du soleil? Aucun, vous l'aviez remarqué, perspicaces lecteurs que vous êtes. Mais si, on va trouver une raison un peu tirée par les cheveux: dans Anthéa ou l'étrange planète (1918) de Michel Epuy, un nouvel astre flotte 300 kilomètres de Quito.

     

    Post Scriptum: il est 11h10. Je reviens de la boîte aux lettres. Deux bonnes surprises - j'attendais la réception pour le début de la semaine prochaine -: le livre de Vincent Meurice qui me vient de Guadeloupe ( L’Age des cancres) et, moins exotique, les épreuves de Les Nombreuses vies de Conan de Simon Sanhujas à paraître aux Editions Les Moutons Electriques. Je vais avoir du travail aujourd'hui mais quel plaisir de lire avant tout le monde (juste après les auteurs) cette somme sur le Cimmérien le plus connu de l'histoire.

  • Maurice Renard, Les Mains d'Orlac

    Les Moutons Electriques viennent de rééditer Les Mains d'Orlac de Maurice Renard.
    Ca ne vous dit peut-être pas grand chose. C'est un tort. Maurice Renard est l'un des Grands Anciens des Littératures de l'Imaginaire. Il fait partie de ces carrefours littéraires incontournables.

    Stéphen Orlac, le pianiste virtuose, l'égal de Paderewski et de Rubinstein, est-il l'auteur des meurtres atroces dont on l'accuse? Ses mains, destinées à servir Chopin et Liszt, sont-elles devenues celles d'un assassin? Orlac serait-il en fait un nouveau Dr Jeckyll et Mr Hyde?

    Maurice Renard (1875-1940) fut l’un des premiers grands auteurs français des littératures de l’imaginaire. Quatre ans après la parution des Mains d’Orlac, en 1924, Robert Wiene (l’auteur du Cabinet du docteur Caligari) en fait un film avec le grand acteur Conrad Veidt. En 1935, Karl Freund, le collaborateur de Murnau et de Lang, décide de porter à son tour à l’écran le roman de Maurice Renard, avec comme interprète principal Peter Lorre. Gréville enfin, en 1961, donnera sa vision cinématographique de cette même œuvre, avec Mel Ferrer dans le rôle de Stéphen Orlac. Aujourd’hui étudié à l’université, ce roman est un immense classique, entre fantastique, science-fiction et roman policier. Il est proposé ici avec quelques documents rares ou inédits de l’auteur, ainsi qu’une étude fondatrice que Maurice Renard consacra au "merveilleux-scientifique", ce courant littéraire que l’on nomme désormais anticipation ou science-fiction. Cette édition a été établie d’après la version du texte la plus complète, celle de 1927. Préface de Claude Deméocq, postface de Hugues Chabot & Jérôme Goffette.

     

    Et précipitez-vous sur le site des Moutons Electriques parce que:
    1/ si vous n'achetez pas Les Mains d'Orlac sur le site, il faudra attendre le 12 septembre pour le trouver en boutique
    2/ les Moutons Electriques offrent les mêmes services pour les livres du catalogue qu'Amazon mais, en achetant sur le site des Moutons, le produit des ventes va directement à la structure sans engraisser au passage tout un tas d'intermédiaires
    3/ vous trouverez des tas de livres (Les Nombreuses Vies de Dracula et les Nombreuses de Frankestein, parmi les nouveautés par exemple).