Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mexique

  • Raymond Khoury, L'Elixir du diable

    Le nouveau roman de Raymond Khoury publié en novembre 2011 a pour cadre le Mexique et a pour base une plante miraculeuse découverte en 1741 au Mexique...

    Présentation du livre:

    Et si une plante miraculeuse avait le pouvoir de repousser les frontières entre la vie et la mort ?

    Mexique, 1741. Un missionnaire jésuite découvre l'existence d'une plante légendaire. D'après les croyances amérindiennes, quiconque s'en emparerait deviendrait l'égal d'un dieu. Entre de mauvaises mains, elle pourrait changer la face du monde. Etats-Unis, de nos jours. Sean Reilly, agent du FBI, reçoit un coup de téléphone d'une ex-petite amie, Michelle Martinez, rencontrée cinq ans auparavant lors d'une mission au Mexique. Attaquée chez elle par un gang, elle appelle Reilly à la rescousse. En Californie, le chemin de ce dernier ne tarde pas à croiser celui de Navarro, un baron de la drogue en quête d'une plante aux vertus mystiques. Surnommé« El Brujo »– le sorcier –, il est bien décidéà ne laisser rien ni personne lui barrer la route.

    Raymond Khoury, L'Elixir du Diable, Presses de la Cité, 2011

    Le site de Raymond Khoury

  • Alain Surget, L'Or du Serpent à plumes

    L'Or du Serpent à plumes est le quatrième épisode de la série Pavillon Noir d'Alain Surget publié par les éditions Castor Poche. La série compte à ce jour onze épisodes.

    La courageuse P'tite Louise et l'intelligent Benjamin sont deux orphelins de mère qui sont à la recherche de leur père Cap'taine Roc, un pirate détenteur de la carte d'un fabuleux trésor. Le marquis Parabas a proposé son aide aux deux enfants mais il compte surtout refaire sa fortune.

    Dans L'Or du Serpent à plumes, nous les retrouvons à bord de La Puce rageuse filant vers les côtes mexicaines. Cap'taine Roc doit mettre la main sur un chargement d'or espagnol. Pourtant rien ne se passe comme prévu.

    Les pirates de Parabas débarquent à quelques encablures de campêche, préférant arriver en ville par la forêt plutôt que par le port (sécurité oblige). Ils rencontrent un Indien, Hi-Hi, qu'ils contraignent à devenir leur guide. il indique qu'un autre Français vient de passer et qui ne serait autre que le Cap'taine Roc. Joie de enfants et de Parabas. Bientôt la petite troupe découvre le navire du Cap'taine Roc échoué sur les bords du fleuve à proximité de Palenque.

    Pourtant arrivés à la cité maya, les pirates sont assaillis par des Espagnols en embuscade. Le trésor du Serpent à plumes n'était qu'un leurre pour attirer flibustiers et pirates dans un piège et permettre d'embarquer de l'or à un autre endroit. Tous sont faits prisonniers.

    Sur la route vers Veracruz où les Frères de la Côte doivent être jugés et pendus, espagnols et prisonniers sont attaqués par des Mayas vengeant le sacrilège de la cité sacrée. P'tite Louise et Benjamin parviennent à s'échapper tout comme Parabas et ses deux fidèles lieutenants.

     

    Alain Surget a du métier et cela se sent dans l'écriture comme dans le scénario. L'aventure et les rebondissements raviront les enfants à aprtir de 8 ans. L'ensemble est soutenu par les belles illustrations d'Annette Marnat.

    Alain Surget, L'Or du Serpent à plumes,
    Mes Premiers romans... Pavillon noir, n°4,
    Castor Poche Flammarion, 2006

  • Guylaine Klaus-Corsini, Celui qui est né deux fois. El que nacio dos veces

    La section "Théâtre" des Peuples du Soleil s'enrichit d'une nouvelle oeuvre, après Aztèques de Michel Azama,  trouvée dans la bibliographie proposée par le Musée du Quai Branly dans le cadre de l'exposition Maya. De l'aube au crépuscule.

     Présentation de l'éditeur:

    Cette pièce de théatre politique et mythologique est une oeuvre dramatique en cinq actes dont l'action se déroule dans le Mexique contemporain. Révolutionnaire, poétique, elle relate les souffrances des Indiens Mayas que 500 ans de colonisation avaient condamnés à l'oubli.

     

    Guylaine Klaus-Corsini, Celui qui est né deux fois. El que nacio dos veces,
    collection Arts et symbole, Editions du Fayet, 2004.

  • Fiona MacDonald, Aztèques, si tu étais un Aztèque comment vivrais-tu?

    Fiona MacDonald a écrit plusieurs livres documentaires consacrés aux civilisations d'Amérique du Sud: sa bibliographie propose des ouvrages sur les Aztèques, Mayas et Incas.

    En 1994, dans la collection De Mémoire de... aux éditions Hachette a été publié Aztèques sous titré Si tu étais un Aztèque, comment vivrais-tu? (on peut surtout se poser la question: comment mourrais-tu ;-) ).

    Ce volume présente la civilisation aztèque aux enfants dans tous ses aspects, de la vie quotidienne au marché à la guerre fleurie en passant par la mythologie. Le tout est abondamment illustré par Mark Bergin et traduit en français par Philippe Paraire.

    mac donald si tu étais un azteque.jpg

     

    Fiona MacDonald, Aztèques, si tu étais un Aztèque comment vivrais-tu?,
    collection De Mémoire de..., éditions Hachette, 1994

  • François Arango, Le Jaguar sur les toits

    Les Editions Métailié viennent de publier (février 2011) Le Jaguar sur le toits, un thriller signé François Arango dans lequel le coeur d'un homme d'affaires mexicain est arraché selon les rites aztèques. Brr!

    La quatrième de couverture:

    Le coeur de l'homme d'affaires enlevé a été restitue a sa famille. Il a été arraché de sa poitrine selon la tradition des sacrifices aztèques, il est posé sur un socle portant le dessin d'une feuille mystérieuse. Des messages arrivent qui utilisent le calendrier aztèque et les vers d'un roi-poète pour annoncer les meurtres à venir. Des hommes politiques sont enlevés et sacrifiés. Le suspect boiteux porte le nom d'un botaniste mort depuis des siècles, les autorités du pays font preuve d'une mauvaise volonté manifeste... La police ne mettant pas toute l'énergie nécessaire à la résolution de ces énigmes, les recherches sont menées par un trio d'enquêteurs. Dans un gigantesque jeu de piste à travers la ville de Mexico et ses sites archéologiques, ils vont croiser un hippie spécialiste des plantes médicinales de la forêt lacandone, un vieil Américain qui dit avoir connu Zapata, et des Indiens qui ne vieillissent pas. Ce magnifique thriller qui plonge dans les racines de la culture mexicaine nous révèle les secrets de la mort programmée des cellules, parle de la nécessité de protéger les savoirs et les patrimoines botaniques indiens et nous fait vivre des aventures ébouriffantes sous la conduite d'un nouvel auteur, au style solide et brillant, fin connaisseur et amoureux du Mexique.

    arango le jaguar sur les toits.gif

     François Arango, Le Jaguar sur les toits,
    collection "Noir", Editions Métailié, 2011

     

  • [Année du Mexique] Sur la piste du Jaguar

    Le musée Gallo-Romain de St-Romain en Gal avait préparé une exposition sur les cultures antiques de veracruz. Malheureusement les heurts diplomatiques entre la France et le Mexique ont conduit à son annulation (comme pas mal d'événements prévus dans le cadre de l'année du Mexique d'ailleurs).

    On peut tout de même télécharger "Sur la piste du Jaguar", un livret de jeux sur le thème de la Méso-amérique dans lequel on trouve une présentation de ces cultures à destination des enfants.

     

    sur la piste du jaguar.PNG

     

     

  • Pillage du patrimoine préhispanique au Mexique

    Lu sur Actu Latino:

    "Les mexicains sont fiers, avec raison, de leur patrimoine historique, l’héritage des civilisations précolombiennes est considérable et confère au pays un statut unique, celui d’un immense territoire archéologique où l’empreinte du passé côtoie la modernité. Selon des chiffres officiels, il y a près de 200 000 sites archéologiques sur le territoire mexicain, parmi lesquels les ruines et pyramides Maya au sud, les constructions de « adobe » dans la zone de Paquimé, dans l’Etat de Chihuahua au nord, et l’énorme complexe de Teotihuacán, au nord de la capitale, Mexico.

    [...] De nombreux trafiquants extraient illégalement des artéfacts, comme de petites statuettes, des outils ou ustensiles de cuisine et les vendent pour des milliers de dollars sur le marché international de l’art. [...]"

     

    Pour lire l'intégralité de l'article: CLIQUEZ