Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

série noire

  • André Gex, Le Temple du Jaguar

    Un roman d'espionnage qui se passe entre le Guatemala, le Mexique et la France: au moins deux bonnes raisons de s'y attacher. Quelques allusions rapides aux vestiges mayas et à une statue (à Mexico) du dernier empereur aztèque. J'en suis à la page 117 et toujours pas de temple du Jaguar... J'ai visité Ciudad Guatemala, quelques hôtels (garnis faut-il ajouter), une boîte de strip-tease, des aéroports mais pas encore de ruines précolombiennes. Je sens la déception poindre.

    gex le temple du jaguar.jpg

    André Gex, Le Temple du Jaguar,
    Série Noire n° 1486, Gallimard, 1972

     

  • Paul Spike, Les Aztèques sont toujours là...

    Une petite histoire de rites survivants dans la Série Noire!
    On continue à arracher des coeurs pour le plus grand plaisir (pervers) du lecteur!

    La 4e de couverture:

    "Une ville en plein désert, à la frontière du Mexique, que se disputent les spéculateurs, que hantent les ombres des anciens Aztèques, et où l'on tue. Pour des raisons apparemment politiques. Tandis qu'un jeune pasteur, déboussolé parce que sa femme l'a quitté, essaie de s'expliquer pourquoi la ville devient folle."

    spike les azteques sont toujours là....jpg

    Et Joe Staline écrivit dans Métal Hurlant n° 92 (octobre 1983):
    "Les aztèques sont toujours là est encore plus ahurissant: ça se passe à la frontière du Mexique du côté Amérique, la femme du prêtre est partie et elle reviendra, inquiétant et ravissant son mari par ses performances sexuelles bizarres. Il fait chaud. On arrache les coeurs comme il y a 3000 ans, en l'honneur du roi Quetzacoatl, le père O'Neal se soûle, visite les bordels pour chercher les pêcheurs et prend l'autoroute dans le mauvais sens. C'est comme Sanglantes confidences en mieux. Il n'y a pas assez d'eau pour la ville mais il y a un fou qui veut construire quand même bâtir des immeubles en plein désert pour pouvoir construire en-dessous une ville souterraine avec un ciel peint. Ce n'est pas Hammet l'ennuyeux mais la réincarnation de Philip K. Dick.

     

    Paul Spike, Les Aztèques sont toujours là..., Série Noire, n° 1890.