Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

science fiction

  • Apocalypse Later, Surf Now !

    L'apocalypse prétendumment prévue le 21 décembre 2012 inspire les surfers avec cette déclaration d'amour à leur loisir de prédilection: Apocalypse Later, Surf Now !

     

    Billlet publié dans le cadre du Challenge Fin du monde lancé par le Dragon Galactique !

  • Le prix des blogueurs Planet SF remis aux Utopiales

    Après présélection des ouvrages marquants de l’année 2010-2011 (français ou traduits, première publication), par les membres du jury puis par les blogueurs, et vote classé des jurés et des blogueurs, voici la liste des nominés.

    Ces ouvrages sont les quatre qui ont le plus attiré l’attention des blogueurs dans les mois écoulés (dans l’ordre alphabétique) :

    Cleer, L.L. Kloetzer

    Planète à louer, Yoss

    Rêves de Gloire, RC Wagner

    Treis, altitude zéro, Norbert Merjagnan

    Bravo à leurs auteurs.

    Le jury, composé, rappelons-le, de Anudar, Efelle, Gromovar, Guillaume, Lhisbei, et moi-même, a délibéré courant octobre pour désigner le lauréat du premier Prix des blogueurs Planet-SF. Ce prix sera remis à son vainqueur aux Utopiales.

     

    Nomines_prix_planete2011.jpeg

  • Olivier Bidchiren, Les Mémoires émouvantes

    Les Mémoires émouvantes est un ouvrage que je n'ai pas encore lu mais qui est chroniqué sur Uchronies.com

     

    Présentation sur le site de l'auteur:

    21 décembre 2012 : date fatidique d’une catastrophe annoncée ! Pas sûr ! Alors, s’il ne s’agit pas de cela, est-ce une Révélation ?

    Une Apothéose ? Le réveil des consciences ? La métamorphose de notre monde et non sa fin ?

    Ce sont ces voies qu’Olivier Bidchiren a choisi de dépeindre, sous forme de voyage initiatique, de recherche métaphysique et philosophique, de quête spirituelle, par une démarche visuelle et esthétique, en s’inspirant des peintures de Claudine Béhin.

    Et si les Mayas n’avaient jamais disparu en totalité ? S’ils étaient de retour ? Séléna, l’héroïne de cette aventure fantastique, transportée malgré elle auprès d’eux, va découvrir le lien incroyable qui les unit, pour le meilleur et pour le pire. Elle rencontrera des dieux énigmatiques, tout puissants, réfugiés dans un monde parallèle dont le devenir est lié au nôtre.

    Entre épreuves et acceptations, entre expériences mystiques et découverte des merveilles d’une civilisation, saura-t-elle ouvrir les portes d’un futur pour le moins incertain, mais pourtant inéluctable ? Seuls, les dieux le savent.

    « L’uchronie, ce paradoxe qui résulte d’un voyage temporel, Olivier Bidchiren s’y adonne dans ses textes ; contes dans lesquels il use de beaucoup de poésie, comme dans les Mémoires émouvantes où il décrit, si bien, au féminin la vision d’un monde d’Adam qui tend vers sa fin. Un conte qui démarre aussi vite que le temps qui passe, quand l’on avance dans l’âge. Séléna a quarante-deux printemps au compteur. Elle va à l’essentiel, la fin est trop proche pour s’accorder du temps mort.

    Dans les Mémoires émouvantes, l’écrivain remonte le temps autrement, et doublement. Il revisite d’abord la philosophie d’antan, là où le sablier n’était que l’invention de simples mortels, renoue avec la mythologie, s’inspire du monde du Sidh, lieu d’immortalité où le temps n’a pas cours… pas de mesure ; et remonte aussitôt les époques à bord de la plus antique des machines temporelles. La Mémoire.

    Olivier Bidchiren nous refait découvrir la théorie de John William Dunne dans son essai An Experiment With Time (mars 1927) qui soutient que les rêves, composés des images d’un vécu passé ou à venir, permettaient de voyager dans le temps. »

    Extrait de la préface de Kevin Bokeili."

     

    bidchiren Memoires emouvantes.jpg

    Olivier Bidchiren, Les Mémoires émouvantes, éditions Lokodomo, 2010

  • Thimotée Rey, Dans la Forêt des astres

    Les Moutons électriques proposeront à partir d'août 2011 le recueil de nouvelles de Thimotée Rey Dans la Forêt des astres. Oeuvre de conjecture basée sur le fameux "Et si...", le recueil est composé de 21 textes. La quatrième de couverture semble nous indiquer qu'une nouvelle fois les peuples du soleil sont à l'honneur (et on ne peut que s'en féliciter!) chez les auteurs de science-fiction (il y a peu paraissait l'excellent D'Or et d'émeraude d'Eric Holstein - lire son interview - et D'Obsidienne et de Sang d'Aliette de Bodard - lire la présentation ).

     

    La présentation de l'éditeur:

     

        Et si...
         ... une épidémie de flemme aiguë frappait l’équipage d’un astronef ?
         ... on conduisait un train à vapeur d’univers en univers ?
         ... une civilisation néo-aztèque cherchait à sauver son soleil ?
         ... l’Académie Française n’existait que pour nourrir un extraterrestre ?
         ... un clan de marmottes hébergeait un super-héros ?
         ... chacun de vos péchés (véniels ou non) était taxé ?
         ... un colon martien poursuivait l’oiseau de feu ?


         À la croisée des mythes et de la prospective, Timothée Rey dépeint ici, après les récits tragiques et saugrenus du Tibbar, vingt et un nouveaux univers insolites ou extravagants. Ce n’est plus la fantasy mais la science-fiction qu’il passe cette fois à sa moulinette, pour nous livrer des nouvelles dans lesquelles il porte sur le monde un regard parfois goguenard, parfois empreint de mélancolie.

    thimotée rey, dans la forêt des astres, sf, moutons electriques

    Thimotée Rey, Dans la Forêt des astres,
    collection La Bibliothèque voltaïque n° 22,
    Les Moutons électriques, août 2011

  • L'effet Anticipation Ancienne 15: Marc Van Buggenhout

    Informaticien (analyste fonctionnel et chef de projet dans une grande banque belgo-hollandaise à Bruxelles), chroniqueur pour Phénix Mag, Marc Van Buggenhout a accepté de répondre au questionnaire sur l'anticipation ancienne.

    On peut le retrouver aux adresses suivantes:

    Blog : http://marcfvb.wordpress.com/

    Site : http://www.phenixweb.net/

    Marc se présente ainsi:

    Je lis de la SF depuis plus de 40 ans. Je dis toujours que je lis de la science-fiction depuis que l’homme a posé son pied sur la Lune. En réalité cela a commencé un peu plus tôt, au moment où la NASA lançait la mission Apollo 8. C’est-à-dire en fin 1968. A l’époque j’avais 10 ans et je suivais les missions en direct à la télé. C’est une conjonction d’évènements qui ont fait que la science-fiction (et donc l’anticipation) est devenue mon genre de prédilection. Je regardais Star Trek (en VO), Orion raumpatrouille (en VO), ainsi que Firebird XL5 et les envahisseurs. En livres il y a eu les cométaires de Jack Williamson, les solariens de Norman Spinrad, et surtout Dune de Frank Herbert (qui est devenu mon livre de chevet). Dans ce cas-là comment ne pas tomber dans la marmite science-fiction !

     

    Lire la suite

  • L'effet Anticipation Ancienne 9: Guillaume44

    sf,science fiction,anticipation,eaaA bord de son Traqueur Stellaire, Guillaume44 est un blogueur que j'ai eu le plaisir de rencontrer en décembre 2010 à Sèvres lors de la rencontre des blogueurs de l'imaginaire. C'est l'un des grands architectes de l'agrégateur Planet-SF, c'est aussi un scientifique - un vrai de vrai, doctorant en biologie marine pour être exact - pas comme moi pauvre littéraire. Fan de l'oeuvre de Robert Heinlein, il collabore à Présences d'Esprits (revue amateur SFFF), Science et pseudo-sciences (revue de sciences et zététique), Spectro sciences (webrevue sciences).

    Lire la suite

  • [Uchronie] Quelques mots sur Charles Renouvier (2)

    Pour certains, dont je suis mais je ne sais pas quelle est la proportion d'amateurs de SF qui sont dans le même cas que moi, l'utopie est à l'origine du courant science-fictif. Conjecture romanesque conjecturale l'utopie? Oui car l'on part d'un Et si... et cela nous ramène vers une dimension de la SF qui a parfois été très largement supplantée par les sciences dures, à savoir la part des sciences sociales.

    J'ai trouvé sur Gallica qui concerne le livre fondateur de Charles Renouvier cette note de bas de page dans un tiré à part d'un chapitre d'un écrit par un Franc-Maçon, le Frère Benoit Malon, membre du Grand Orient de France, en 1889 et qui porte comme titre "L'Evolution morale et le socialisme" (pages 39-40) :

    (1) Dans un livre trop peu connu : Uchronie, histoire de la civilisation européenne, comme elle aurait pu être et comme elle n'a pas été, Ch. Renouvier, fait vivement ressortir ce défaut du stoïcisme. Il suppose que Marc-Aurèle, se reconnaissant meilleur philosophe que bon empereur, a cédé l'empire à certaines conditions à son lieutenant Varus. Celui-ci ferme les cirques, abolit graduellement l'esclavage, reconstitue les libertés communales, réforme l'impôt et établit la République. Une Europe nouvelle naît et se développe. Lorsque les Barbares du nord tentent leurs invasions du cinquième siècle, ils se trouvent devant d'innombrables légions de libres citoyens fortement attachés à leur sol natal en vertu d'un système agraire plus radical que celui des Gracques, et ils sont facilement vaincus et refoulés en Orient. Là, sous l'influence des évêques et des fanatiques chrétiens, les hordes germaniques adhèrent au christianisme qu'elles féodalisent, et bientôt, à la tête de toute la moinerie catholique, elles tentent de nouveau la conquête de l'Occident, sous prétexte que les Infidèles gardent à Rome le tombeau des apôtres Pierre et Paul. Les Germains sont encore vaincus par les fédérés républicains d'Occident. Mais cette nouvelle victoire a pour résultat de faire réfléchir les vaincus ; ils s'éprennent de la civilisation occidentale, et au retour ils proclament la réforme religieuse et entrent dans le cercle des peuples, occidentaux, dont la marche vers le progrès est si rapide qu'en l'an 1000 ils se sont déjà constitués en États-Unis d'Europe s'épanouissant chacun dans la paix générale, dans la liberté politique et dans la justice sociale. C'est une forte et juste critique que cette utopie d'un sage et savant philosophe contemporain.


    Billet publié dans le cadre du Winter Time Travel lancé par Lhisbei