Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

stevens

  • L'Aventure mystérieuse

    Dans ma boîte aux lettres aujourd’hui, un autre livre : Lauric Guillaud, L’Aventure mystérieuse. De Poe à Merritt ou les orphelins de Gilgamesh, collection « Paralittérature* », n°3, Editions du CEFAL, 1993.

    Quelques œuvres à relever, toutes du domaine anglo-saxon :

    * Henry Rider Haggard évidemment (le créateur d’Allan Quatermain) qui livra une sorte de trilogie aztèque : La Fille de Montézuma (1893), Cœur du Monde (1894) et La Vierge du soleil (1922).

    * Francis Stevens avec La Citadelle de la peur (1918) met aussi en scène des Aztèques.

    * A. Hyatt Verril, véritable explorateur converti à la littérature, quant à lui, donne Le Pont de Lumière où l’on découvre une société maya cachée depuis 2000 ans.

    * Cette dénomination – « paralittérature » – me semble toujours aussi détestable…

    Les éditions NéO ont publié dans les années 80 les trois Haggard mentionnés ci-dessus:

    eebc6a14a9e61d1d6ee54c05373ea544.jpg1f514004a115331bbdadc48de99da926.jpge5e02c01cd15cf908fb952ee5f524c5e.jpg