Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

télé

  • [Série Télé] Castle : La Malédiction de la momie

    Les copains de blogage sont souvent plus attentifs aux nouveautés que moi. Grand-Sachem-la-brocante m'a signalé que le premier épisode deCastle diffusé lundi 21 septembre avait pour thème les peuples du soleil, sous la forme d'une momie maya. Je n'ai pris connaissance de son message qu'après la fin de l'épisode. Heureusement, Isil m'a donné un lien vers les rediffusions on ze web de France 2. Du coup, grâce à ces deux lecteurs, j'ai pu visionner La Malédiction de la momie.

    Lire la suite

  • Séries télévisées !

     

    Aimez-vous les séries télévisées ?

     

    Les séries télévisées, héritières du roman-feuilleton ?

    Nous allons organiser une Rencontre sur les séries à la télévision, le samedi 29 novembre 2008 à la Maison de la Culture d’Amiens.
    Pourquoi nous intéresser à ces séries alors que notre activité nous oriente vers la littérature populaire qui émerge au XIXe siècle, au phénomène du roman feuilleton qui naît en 1836 avec la presse à grande diffusion et « explose » dans les années 1840 avec Les Mystères de Paris d’Eugène Sue (1842-43), Les Mystères de Londres de Paul Féval (1843-44), , Le Juif errant d’Eugène Sue (1844-45) Les Trois Mousquetaires (1844), Le Comte de Monte-Cristo (1844-46) de Dumas ?

    La question que nous posons est : les séries télévisées ne sont-elles pas les héritières du roman-feuilleton du XIXe siècle ? Il est certain que la télévision s’est nourrie du roman populaire, adaptant pour le petit écran les grands romans et les plus fameux personnages : Rocambole (d’après Ponson du Terrail), puis Arsène Lupin (d’après Maurice Leblanc), Les Trois Mousquetaires, Le Bossu (d’après Paul Féval), Michel Strogoff, Chéri Bibi, Rouletabille, Nestor Burma, etc., sans oublier Maigret !
    Ce ne sont pas tant ces adaptations qui nous intéressent, que la manière dont une certaine écriture télévisuelle reprend les procédés du feuilleton dont le principe du « à suivre » et le retour d’un personnage récurrent auquel le téléspectateur. Mais n’y en a-t-il pas d’autres ?
    Si l’on diffuse encore des séries télévisées historiques, les registres policiers, sentimentaux et fantastiques semblent aujourd’hui occuper l’essentiel du terrain du feuilleton télévisé : de Navarro à Boulevard du palais, des Feux de l’amour à Plus belle la vie, de Buffy contre les vampires à Poltergeist : les aventuriers du surnaturel. Qu’en est-il véritablement ?
    Les interventions prévues de spécialistes, universitaires ou journalistes porteront sur les séries policières, les grands feuilletons de mystère, les séries inquiétantes, les personnages féminins, etc.

    Programme :
    10 h 00 : accueil des participants
    10 h 20 : Daniel Compère, Séries, feuilletons, épisodes. Un tour d’horizon
    10 h40 : Marc Georges, Les grands feuilletons de mystère.
    11 h 25 : Hosseïn Tengour, L’évolution des personnages féminins dans les séries télévisées.
    14 h 00 : Isabelle Casta, Une dynamique fondue au noir : Les séries inquiétantes
    14 h 45 : Valérie Cadet, Le traitement des séries dans la presse quotidienne
    15 h 30 : Jacques Baudou, L’évolution de la narration dans les séries américaines.
    16 h 15 : Table ronde autour de Nicolas Kieffer, scénariste de la série Boulevard du palais et Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, scénariste de la série Le chevalier Bayard.

    Contact :
    Emmanuelle Vue
    contact@lerocambole.com
    téléphone : 09 61 27 77 23
    fax : 03 22 44 89 92

     

    Entrée libre (dans la mesure des places disponibles).