Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tallandier

  • Frédéric Valade, La Fille du Jaguar

    J'ai déjà présenté L'Araignée Verte de Frédéric Valade.
    Dans la même collection Bibliothèque des Grandes aventures éditée par Tallandier, Valade a publié La Fille du Jaguar.
    Dans ce récit de jungle, les héros foulent "cette terre vierge [...] empire des sauvages, leur inexpugnable forteresse naturelle, où ils auraient pu braver victorieusement des armées entières, où ils étaient les maîtres, où leur domination subsisterait encore durant de longues années" (p. 159-160).

    valade fille du jaguar001.jpg

    Frédéric Valade, La Fille du Jaguar,
    Bibliothèque des Grandes Aventures,
    Le Livre National, Editions Jules Tallandier, 1927

     

  • J. El Macho, Les Parias de l'Amazone

    Suite du livre Le Rancho sanglant (collection Les Chevaliers de l’Aventure, première série, n° 41), Les Parias de l’Amazone est le récit de la poursuite de José Morales, individu peu recommandable ( « un criminel métis », c’est dire)qui a enlevé sa propre fille Olivia Morales, femme de Paul Sergent.

    Paul fait du cabotage le long de la côte pacifique des Amériques Centrale et du Sud. Il se retrouve au Pérou puis s’enfonce dans l’Amazonie pour y exercer la profession de recogedor (récolteur de caoutchouc). Il doit affronter tous les dangers de la jungle (serpents et autres bêtes sauvages, …) et le terrible Morales. Il finira bien évidemment par retrouver Olivia.

    Les Indiens ont un rôle très secondaire, se contentant de porter les ballots des aventuriers… Pas de société secrète, pas de cité cachée, même pas de méchants antropophages!

    el macho les parias de l'amazonie001.jpg

     

    J. El Macho, Les Parias de l’Amazonie,
    collection Les Chevaliers de l’Aventure, nouvelle série, n° 18,
    Editions Tallandier, 1932

  • Pierre Dennys, Le Papillon du Brésil

    Les éditions Tallandier ont été évoquées à de nombreuses reprises sur ce blog notamment avec la collection des Tallandier dits Bleus.

    Il ne s'agit pas dans Le Papillon du Brésil de nous entraîner sur les pas du célèbre bagnard Papillon mais pour un entomologiste (Emmanuel Godefroy) d'attraper un vrai papillon (du Brésil) - qui porte le joli nom de "Fulgor porte-lanterne"  -afin de prouver que les théories de son adversaire (allemand comme il se doit) sur la luminescence du papillon sont erronées.

    Une expédition est montée pour aller explorer l'Amazonie, plus précisemment le Matto-Grosso. Les savants ne manqueront pas de rencontrer quelqus tribus plus ou moins hostiles.

    Toute la première partie est occupée par le récit de la prépartion de l'expédition.
    La seconde partie est un classique récit de jungle avec faune et flore étonnantes.
    On trouve quelques beaux portraits d'Amérindiens et surtout une évocation sasissante des "barbares" Botocudos.

    La couverture n'a rien d'original. Evidemment pour les connaisseurs, elle rappelle que Tallandier utilisa des couvertures "passe-partout", mais, à l'attention de ceux qui ne sont pas des spécialistes de la littérature populaire des 1930, voici deux ouvrages différents avec cette même couverture:

    Tallandier.jpg

     

    dennys le papillon du brésil.jpg

    Pierre Dennys, Le Papillon du Brésil,
    Grandes Aventures, Voyages excentriques, n° 505,
    Edtions Tallandier, 1934.

  • Jean Normand, La Reine du Maroni

    La Guyane est une source d'inspiration inépuisable pour Jean Normand! Nous nous trouvons sur le grand fleuve guyanais le Maroni.

    norman la reine du maroni.jpg

    Jean Normand, La Reine du Maroni,
    Grandes Aventures - Voyages excentriques, n° 550
    Editions Jules Tallandier.

  • Marcel Vigier, Le Secret des Llanos

    Les Llanos est une zone de grandes plaines herbeuses qui occupent l'est de la Colombie et le sud du Vénézuela.

    Marcel Vigier publie en 1932 Le Secret des Llanos dans la collection de Tallandier "Grandes Aventures - Voyages excentriques".

    vigier le secret des llanos001.jpg

    Marcel Vigier, Le Secret des Llanos,
    Grandes Aventures - Voyages excentriques, n° 409,
    Editions Jules Tallandier, 1932

  • Louis Boussenard, Les Robinsons de la Guyane

    Louis Boussenard (1847-1911) est presque tombé dans l'oubli. Certes Jean-Paul Sartre le cite dans Les Mots mais les oeuvres de Boussenard ne sont guère rééditées. Il connut pourtant son heure de gloire de la fin du XIXe aux années 1930. Il fut même surnommé le Rider Haggard français. Il nous intéresse particulièrement car plusieurs de ses ouvrages ont pour cadre l'Amérique du Sud. C'est le cas de Les Robinsons de la Guyane (3 volumes publiés en 1882). Il est parfois un peu difficile de s'y retrouver dans la bibliographie de l'auteur. On pourra lire la magistrale étude de Thierry Chevrier: Le Globe Trotteur de la Beauce, Louis Boussenard, Hors série numéro 3 des Cahiers pour la littérature populaire, 1997 qui comprend une bibliographie complète. En effet, des éditeurs comme Tallandier ont découpé ses oeuvres pour fournir plusieurs volumes (ce fut aussi le cas pour des auteurs comme Paul d'Ivoi).

    Ainsi  Les Robinsons de la Guyane comprennent-ils trois volumes:
    Les Robinsons de la Guyane : Le Tigre blanc (1882)
    Les Robinsons de la Guyane : Le Secret de l'or (1882)
    Les Robinsons de la Guyane : Les Mystères de la forêt vierge (1882)

    Les volumes 6,7,8 et 9 de la Bibliothèque des Grandes aventures (éditions Jules Tallandier) reprennent ce texte (en 4 volumes donc) sous les titres:
    6. Les Robinsons de la Guyane (15 novembre 1923)
    7. Le Secret de l’or (29 novembre 1923)
    8. Les Mystères de la forêt vierge (13 décembre 1923)
    9. Les Mystères de la Guyane (27 décembre 1923)
    L'ensemble est imposant, chaque volume comptant environ 220 pages (soit 880 pages environ)

    Les couvertures de H. Thiriet sont très évocatrices.
    Comme souvent la sauvagerie n'est pas forcément du côté que l'on croit. je me permets de citer ces quelques mots de Matthieu Letourneux sur son site consacré au roman d'aventures: " Car derrière la vision impérialiste, morale et didactique du monde, c'est toujours cette même fascination pour le Wild, cette sauvagerie ancrée en nous, que l'on devine dans les romans d'aventures. Boussenard est sans doute l'un des auteurs qui, par les excès d'un discours oscillant constamment entre vulgarisation pédagogique et goût pour une aventure violente, témoigne le mieux de cette ambiguïté profonde du genre."

    boussenard els robinsons de la guyane.jpg
    Louis Boussenard, Les Robinsons de la Guyane,
    Bibliothèque des Grandes Aventures, n° 6,
    Editions Jules Tallandier, 1923
    Illustration de H. Thiriet
  • Delly, Le Roi des Andes

    1521895395.jpg

     

    Delly, Le Roi des Andes, Collection Les Heures Bleues,
    Tallandier, 1954