Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

temple

  • Le Temple du Soleil, un incontournable de la BD?

    Olivier Delcroix qui tient le blog BD du Figaro (AAAAaaaargh!, c'est le nom du blog, pas une opinion personnelle ;-) ), propose régulièrement des chroniques sur le Figaro.fr (et aussi dans l'édition papier). Le 2 mai 2011, il présente trente BD selon lui incontournables. La première est Le Temple du Soleil, quatorzième album de la série Les Aventures de Tintin.J'aimerais bien lire la préo-originale publiée 1946-1948 dans Le Journal de Tintin car il s'agit d'un album redessiné dans lequel certaines scènes ont été supprimées (une dizaine de planches en moins dans la version album).

    herge le temple du soleil.jpg

    Signalons qu'Olivier Delcroix classe une autre oeuvre qui a pour cadre l'Amérique du Sud dans sa bibliothèque idéale: Le Nid des Marsupilamis de Franquin dont l'intrigue se déroule en Palombie, pays bien connu des amateurs de pays de fiction.

    Retrouvez l'intégralité du choix d'Olivier Delcroix ICI.

  • [Jeux] Tikal II, l'avis des expert

    Il y a quelques jours je parlais du beau jeu Tikal II. En me rendant chez mon marchand de journaux, je suis tombé sur le dernier numéro de Jeux sur un plateau (JSP pour les intimes) qui propose 50 critiques de jeux de plateau pour Noël. Tikal II bénéficie de trois pages. L'avis est pour le moins élogieux car la rédaction cherche encore ce que l'on peut reprocher au jeu!

    Je pense savoir ce que je vais commander au Père Noël ;)

     

     

    jeux sur un plateau 71.PNG

    Pour en savoir plus:
    Le site du magazine Jeux sur un plateau

    RAPPEL: vous pouvez participer jusqu'à ce soir 23h59 au concours Galaxies SF pour remporter le dernier numéro

  • Luigi Motta, Nei templi degli incas

    Matthieu Letourneux, responsable du site Le Roman d'aventures, a eu la gentillesse de m'adresser cette petite image d'une édition italienne:

    motta nei templi degli incas.jpg


    Luigi Motta, Nei templi degli incas,
    romanzi d'avventure, Milan, SADEL, 1944.

  • Geronimo Stilton, Tome 25, Le Temple du rubis de feu

    La série Geronimo Stilton publiée par les éditions Albin Michel Jeunesse, nous donne deux titres qui intéressent ce blogue. Geronimo Stilton est le directeur de L'Echo du rongeur, "le journal de plus réputé de l'Ile des Souris", qui a son siège à Sourisia, capitale de l'île. Comme moi il est collectionneur, pour lui il s'agit d'accumuler des vieilles croûtes du fromage du XVIe siècle.

    Dans le tome 25 des aventures de Geronimo Stilton, notre sympathique rongeur (dont le prénom ne laissera pas indifférent Grand-Sachem-la-Brocante) et qui n'a rien d'un écureuil, est entraîné en Amazonie par le professeur Volt sur les traces d'un fabuleux rubis caché dans un temple enfoui dans la jungle.

    4e de couverture: "Partir à la recherche du Rubis de Feu dans le sous-marin jaune du professeur Volt, c'est déjà une aventure ! Mais vaincre tous les dangers de la mystérieuse forêt amazonienne, ça, c'est un exploit ! Fourmis géantes et piranhas affamés... Si vous aimez avoir peur, vous ne serez pas déçus, parole de rongeur !"

    A partir de 6 ans.

    geronimo stilton le temple de rubis.jpg

     

    Geronimo Stilton, Le Temple du rubis de feu,
    série Geronimo Stilton, n° 25,
    Albin Michel Jeunesse, janvier 2006

  • Jean-Toussaint Samat, Le Mort à la fenêtre

    Jean-Toussaint Samat est un auteur bien connu pour ses œuvres policières. Il a d’ailleurs donné son nom à un prix du roman policier.

    Le livre présenté aujourd’hui a été publié dans la collection La Cagoule. Certes, il est fait mention du fait que Samat fut couronné par le « Grand Prix du roman d’aventures » mais il n’est pas tout à fait évident qu’un roman de cette collection, s’intitulant Le Mort à la fenêtre nous concerne en quoi que ce soit.

    L’illustration propose bien une sorte de pyramide faite de blocs grossiers mais elle est bien basse pour être surmonté d’un temple des sacrifices. Et pourtant, les protagonistes, après diverses péripéties, se trouvent entraînés « dans les ruines de Toum-Toum, en pleine ville maudite où nul ne met les pieds, car c’était une des capitales de ce pays-ci au temps où les Incas en étaient les seigneurs suzerains » (p. 132) Ils y découvrent un temple de la Lune avec la fameuse dalle des sacrifices, décrite bien comme il faut avec force détails (sanguinolents !).

    Il y a aussi cette phrase formidable :  « Tous ces temples Incas, toltèques et Kichuas sont les mêmes ». Ben oui en effet :oD surtout quand dans le roman les Incas font allégenace au Serpent à Plumes!

     

    Jean-Toussaint Samat, Le Mort à la fenêtre,
    La Cagoule, n°25, Editions La Bruyère, 1946