Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

winter time travel

  • [Uchronie] Edmond Texier, Les Femmes et la fin du monde

    texier les femmes et la fin du monde.PNGDans son ouvrage Les Femmes et la fin du Monde (1877), Edmond Texier nous donne à lire un cours passage uchronique que je vous livre in extenso:

     

    Il n'est pas douteux que, sans la femme, l'humanité manquât de ce sens tout particulier, indéfinissable, indéfini, qu'on peut appeler vaguement le sens du beau. Il demeurerait tou jours au fond de l'âme, à l'état latent, inutile, ignoré, n'ayant aucune occasion de se révéler.

    Faites une uchronie particulière ; figurez- vous la société humaine soumise, quant à sa reproduction, à des lois plus simples que celles de la Genèse actuelle et privée de ce type primordial, de ce spécimen unique du beau, que la Providence a voulu attacher à la conservation de l'espèce. Le développement de l'esprit masculin se serait produit tout entier dans la direction des appétits matériels, des besoins immédiats ; l'âme serait restée dans le demi-jour des combats quotidiens pour la subsistance : la vie de la brute* supérieure. Elle se serait abîmée à travers le cours des âges, faute de ce rayon sauveur, perçant les ténèbres épaisses. En admettant que l'humanité eût pu vivre et durer au sein d'une atmosphère aussi étouffée, elle concluerait maintenant dans l'abâtardissement définitif d'une civilisation qui serait un simple raffinement de barbarie. (p. 197-198)

    Il est intéressant de voir que cet ouvrage (indispensable à n'en pas douter!) a été publié en 1877 certes  vingt après le livre de Charles Renouvier (1857 pour la première édition) mais un an seulement après la seconde édition (révisée) qui a été un plus grand succès et qui a popularisé le mot.

     

    Rappelons à ce propos le titre exact du livre de Charles Renouvier qui est à lui seul une véritable définition de l'uchronie: Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être...

     

  • [Uchronie] Quelques mots sur Charles Renouvier (2)

    Pour certains, dont je suis mais je ne sais pas quelle est la proportion d'amateurs de SF qui sont dans le même cas que moi, l'utopie est à l'origine du courant science-fictif. Conjecture romanesque conjecturale l'utopie? Oui car l'on part d'un Et si... et cela nous ramène vers une dimension de la SF qui a parfois été très largement supplantée par les sciences dures, à savoir la part des sciences sociales.

    J'ai trouvé sur Gallica qui concerne le livre fondateur de Charles Renouvier cette note de bas de page dans un tiré à part d'un chapitre d'un écrit par un Franc-Maçon, le Frère Benoit Malon, membre du Grand Orient de France, en 1889 et qui porte comme titre "L'Evolution morale et le socialisme" (pages 39-40) :

    (1) Dans un livre trop peu connu : Uchronie, histoire de la civilisation européenne, comme elle aurait pu être et comme elle n'a pas été, Ch. Renouvier, fait vivement ressortir ce défaut du stoïcisme. Il suppose que Marc-Aurèle, se reconnaissant meilleur philosophe que bon empereur, a cédé l'empire à certaines conditions à son lieutenant Varus. Celui-ci ferme les cirques, abolit graduellement l'esclavage, reconstitue les libertés communales, réforme l'impôt et établit la République. Une Europe nouvelle naît et se développe. Lorsque les Barbares du nord tentent leurs invasions du cinquième siècle, ils se trouvent devant d'innombrables légions de libres citoyens fortement attachés à leur sol natal en vertu d'un système agraire plus radical que celui des Gracques, et ils sont facilement vaincus et refoulés en Orient. Là, sous l'influence des évêques et des fanatiques chrétiens, les hordes germaniques adhèrent au christianisme qu'elles féodalisent, et bientôt, à la tête de toute la moinerie catholique, elles tentent de nouveau la conquête de l'Occident, sous prétexte que les Infidèles gardent à Rome le tombeau des apôtres Pierre et Paul. Les Germains sont encore vaincus par les fédérés républicains d'Occident. Mais cette nouvelle victoire a pour résultat de faire réfléchir les vaincus ; ils s'éprennent de la civilisation occidentale, et au retour ils proclament la réforme religieuse et entrent dans le cercle des peuples, occidentaux, dont la marche vers le progrès est si rapide qu'en l'an 1000 ils se sont déjà constitués en États-Unis d'Europe s'épanouissant chacun dans la paix générale, dans la liberté politique et dans la justice sociale. C'est une forte et juste critique que cette utopie d'un sage et savant philosophe contemporain.


    Billet publié dans le cadre du Winter Time Travel lancé par Lhisbei

  • [Uchronie] Quelques mots sur Charles Renouvier (1)

    Dans le cadre du Challenge Winter Time Travel lancé par Lhisbei, et comme les règles semblent pour le moins souples, je reproduis un extrait d'un texte théâtral humoristique extrait d'une publication ancienne ( Le Conseiller du bibliophile. Publication destinée aux amateurs de livres rares et curieux) dans lequel est mentionné Charles Renouvier à qui l'on doit le néologisme "Uchronie":

    C'est M. d'Hugues qui, dans son ouvrage : Une Province romaine sous la république (1 vol. libr. Didier), fait de la politique moderne avec de l'histoire ancienne, un vieux truc à la Beulé.

    M. Ch. Renouvier, entendant parler de faits historiques, accourt avec un ballot de volumes; ce sont les exemplaires de Uchronie, Utopie dans l'histoire (1 vol. libr. Sandoz). Il pose à l'auditoire les questions suivantes : Que serait-il arrivé si Henri IV avait assassiné Ravaillac, si Louis XVI n'avait pas été arrêté à Varennes, si les Prussiens avaient été battus à Sedan ?

    Voici venir M. Lucien Double ; lui ne s'amuse pas à perdre son temps dans le domaine des suppositions; il rectifie l'histoire ancienne, épluche la bonne foi de Suétone, et, s'il ne parvient pas à refaire une virginité à Messaline, il réhabilite jusqu'à un certain point l'Empereur Claude (i vol. libr. Sandoz); il nous démontre dans un autre volume que l'Empereur Titus ne faisait pas précisément « les délices du genre humain. »

    Trémolo à l'orchestre.

    Entrée de M. Wallon criant : Vive JEANNE D'ARC!- Cette voix puissante et unique fait crouler les vieilles baraques de la butte des Moulins; à gauche, au bout de la rue des Pyramides, on voit la statue équestre de la Pucelle, et, au fond, la façade de l'Opéra qui, par un effet de lanterne magique, se change en un four immense sur lequel on lit : JEANNE D'ARC, paroles et musique de Mermet.

    Maurice du Seigneur, "Revue Bibliographique de l'année 1876", in Le Conseiller du bibliophile. Publication destinée aux amateurs de livres rares et curieux, 1876

     

    Source: Gallica

  • Liste de films à tendance uchronique [Winter Time Travel]

    winter time travel.jpgPour répondre à une demande de A.C. de Haenne dans le cadre d'une participation au Winter Time Travel organisé par Lhisbei, voici une petite liste de films dans lesquels apparaissent des uchronies. La première partie contient des uchronies qui modifient l'Histoire (avec un grand H), la seconde propose des uchronies personnelles.

    Voici une liste (plus complète que celle figurant sur Wikipedia):

    Lire la suite