Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Jacques Royer, Mort d'un gouverneur

    Tout le monde (ou presque) connaît la collection Grands détectives éditée par 10/18.
    La vogue du polar historique a largement déferlé depuis des années sur la France.
    Le Gibet est l'un de ses ancêtres de cette collection. Edité par Gérard Verviers et Co, ce qui évoque tout de suite la célèbre collection Marabout Junior, Le Gibet est une collection historique et policière. Certains volumes sont des récits historiques romancés, d'autres des romans "purs".

     Le 13e volume de la collection, intitulé Mort d'un gouverneur, se déroule au Mexique peu après la conquête espagnole.

    2081416239.jpg
    Jacques Royer, Mort d'un Gouverneur (surtitre: Au pays du poison vert),
    Le Gibet, n° 13, Editions Gérard et Cie, 1956.
  • Le Météore n°2

    Il y a quelques jours, je parlais ICI du fanzine créé par Michel Vannereux ayant pour titre Le Météore.
    L'amateur de fictions mettant en scène des peuples précolombiens pourra lire dans le numéro 2 "Luc Dassaut, d'un texte à l'autre". Dans cet article, qui concerne principalement les modifications textuelles entre les deux éditions des deux volumes de la série écrite par Henri Vernes, j'aborde bien évidemment mon thème de prédilection.

    Rappelons que Les Rescapés de l’Eldorado présente une civilisation cachée inca au coeur de l'Amazonie et que Base clandestine, retitré ensuite Des diamants pour la comtesse se déroule en Amérique Centrale.

    9130994.jpg
    Informations, commande et abonnement:
    http://meteore.stellarque.com/
  • Michel darry, L'Autel de sang

    Un nouveau fascicule publié par Ferenczi !

    Un groupe de bagnards s'échappe de Cayenne pour aller à la recherche d'un fabuleux trésor inca. Après moultes péripéties, ils découvrent la ville inca ainsi que le temple renfermant le trésor. Les Incas n'entendent pas se faire dépouiller de cette manière.
    Les bagnards gagnent la liberté, l'un d'eux gagne même l'amour d'une jeune blanche égarée dans cette contrée hostile, mais reviennent peu riches.

    Une belle histoire de civilisation cachée qui met en scène, de manière fort classique, une civilisation inca au coeur de l'Amazonie. Michel Darry est un habitué de cette inspiration.
    Regrettons que le sacrifice humain soit arrêté au moment crucial et qu'il faille nous contenter d'un simple sacrifice d'une poule:
    " Cependant, le Grand-Prêtre officie; un de ses servants lui présente une poule dont les plumes sont blanches encore. De la ceinture qui étreint sa taille, le vieillard retire un court poignard d'or. Il élève l'oiseau, le montre à la statue immuable et grimaçante. Et, d'un coup sec, il plonge le poignard dans la gorge de la bête. Par larges mouvements, il asperge l'autel du sang de la victime, tandis qu'il lance vers le ciel des paroles étranges ". (p. 40)

    La couverture est superbement illustrée par le grand Armangol. Je mets aussi la 4e de couverture du fascicule qui présente un bel exemple d'architecture inca.

    1959530062.jpg
    862745758.jpg

    Michel Darry, L'Autel de sang, Voyages et aventures, n° 150,
    J. Ferenczi et fils, couverture illustrée par Armengol

  • Fabrice Colin, Projet oXatan (2)

    J'ai chroniqué il y a quelques temps le roman de Fabrice Colin Projet oXatan.
    Fabula.org chronique la réédition en GF Etonnants Classiques chez Flammarion ICI.
    Notons que la pyramide maya très présente sur la couverture originale devient plus abstraite et que la dimension science-fictionnelle se réduit sur la nouvelle couverture à une sorte de Spoutnik. Je préfére la première qui me semble plus proche du texte de l'auteur. Si l'action se déroule bien sur Mars, c'est surtout dans le lieu "paradisiaque" où vivent nos héros plus que dans l'espace. A force de vouloir réduire la SF au space opera... 

    1359245100.jpg
    154230494.jpg
     

  • Le Météore

    Le fanzine LE METEORE s'est donné pour vocation de s’intéresser à cette branche tantôt ignorée, tantôt méprisée, qu’est la science-fiction populaire.

    On trouvera au fil des numéros des dossiers sur les auteurs, les héros, les genres ou les diverses séries, mais aussi sur les diverses éditions, en particulier la collection emblématique du genre, FLEUVE NOIR ANTICIPATION, les traductions à l’étranger ou les adaptations en bandes dessinées.

    LE MÉTÉORE se consacrera aussi à ce pilier du roman populaire qu’est Bob Morane (plus de deux cents aventures parues) et abordera d’autres séries comme Doc Savage, la bande dessinée avec pour commencer Guy L’Eclair (version Dan Barry) ou des auteurs jeunesse comme Philippe Ebly.

    Au sommaire du premier n°:
    Décembre 2007

    1194010914.jpgFleuve Noir Anticipation - Survol historique
    Bob Morane - Les années post-Marabout
    Bob Morane - L’énigme du pôle 1
    Le retour de Guy L’Eclair
    Interview de P.J. Hérault
    Cal de Ter: la série
    Bibliographie de P.J. Hérault
    La bibliothèque du Météore


    Le second numéro vient de paraître:
    Avril 2008

    9130994.jpgInterview de G. Morris
    Bibliographie de G. Morris dans Fleuve Noir Anticipation
    La trilogie des Malvivants
    Bob Morane à la recherche de l’Atlantide
    Un monde appelé Rapa Nui
    Luc Dassaut, d’un texte à l’autre
    Première rencontre avec Jimmy Guieu
    Guy L’Eclair: Tournage sur Pluton

     

    Commande et abonnement:
    http://meteore.stellarque.com/

  • Henri Vernes, Le Réveil de Kukulkan

    Bob Morane se trouve une nouvelle fois au Mexique à la recherche de ruines mayas, celles du temple de Kukulkan en l'occurrence:

    "Au bout de plusieurs heures, on avait quitté les terres pauvres de l’Etat d’Oaxaca, l’un des plus déshérités du Mexique, pour pénétrer dans celles, verdoyantes, du Chiapas. Au sud, la forêt tropicale s’étendait, en direction de la frontière du Guatemala, où elle s’enchaînait, sans solution de continuité avec celle de Penten. Un monde végétal impénétrable, et encore en partie impénétré, où dormaient les ruines, beaucoup encore inconnues, de la civilisation maya. Des noms y éclataient. Palenque… Bonampok… Yaxchilan… Bob Morane connaissait bien ces territoires hostiles qui, jadis, avaient arrêté la hargne fanatique des Conquistadors." (p. 29, réédition)

    773247160.gif

     

     

    Henri Vernes, Le Réveil de Kukulkan,
    Bob Morane, Claude Lefrancq, 1994
    réédition: Bob Morane en poche, n° 22,
    Lefrancq Littérature, 1998

  • Humour de bibliophile

    Faisons de la concurrence à Stéphane de l'avenir du futur avec cette petite vignette:

    698942110.jpg