Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • XXX, Le Serpent emplumé

    J'ai déjà signalé que des bandes mettant en scène des Peuples du Soleil avaient paru dans le trimestriel Atoll ICI.
    En voici une autre qui fait partie de la série Les Aquanautes.
    Le Serpent emplumé paraît dans le n° 114. Il semble ne s'agir que du premier épisode de l'histoire. Nous nous en contenterons pour le moment mais si certain-e-s lecteurs-trices de ce blog avaient la gentillesse de m'envoyer un scan du Atoll n° 115, j'en serais très heureux.

    L'adjoint du conservateur du musée national de Mexico engage les Aquanautes (des plongeurs norvégiens champions toutes catégories) pour aller explorer un puisard situé au coeur d'une cité maya oubliée du Yucatan. La découverte doit être encore plus extraordinaire que celle de Chichen Itza.

    atoll 114002.jpg

    La petite expédition arrive sur place en avion. Cela donne l'occasion au dessinateur de faire un plan large sur le site (et au lecteur de pouvoir admirer cette belle cité en ruines.

     

    atoll 114003.jpg

    L'exploration du puisard n'est pas de tout repos car il est occupé par un habitant qui n'aime guère être dérangé.

    atoll 114004.jpg

    Le gros anaconda est vaincu (il uy laisse sa peau, de serpent) et le trésor découvert (une magnifique statue de kukulkan, le serpent à plumes). Les Aquanautes doivent aussi lutter contre des membres de l'expédition, et leurs complices cachés à proximité, plus intéressés par la valeur pécuniaire du trésor que par sa valeur archéologique. Les méchants sont punis, le trésor pourra partir au musée. Il y a en encore une morale dans ce bas monde!

    atoll 114001.jpg

    XXX, Le Serpent emplumé, Série Les Aquanautes,
    Atoll, n° 114, Editions Jeunesse et Vacances,
    février 1980, p. 3 à 42.
    Dessin et scénario non crédités

     

     

  • Prix Rosny Aîné

    Dernier jour pour voter pour le prix Rosny Aîné !
     Il es trop tard pour voter par courrier postal mais on peut voter toute la journée par courrier électronique

    VOTEZ POUR
    NEC DELEATUR
    DE FREDERIC DELMEULLE !
    La chronique sur ce blog est ICI  

    Qu'est-ce que le prix Rosny aîné ?

    Depuis 1980, le prix Rosny aîné récompense des œuvres de science-fiction (romans et nouvelles) parues en langue française sur support papier au cours de l'année civile précédente.

    Vous pouvez découvrir le palmarès depuis la création du prix en cliquant ici.


    Déroulement

    Les votes se déroulent en deux tours :

    — le premier est ouvert à tous. Le vote se fait sur la base de deux listes, une pour les romans et une pour les nouvelles. Attention ! ces deux listes sont indicatives, ce qui veut dire que vous pouvez voter pour d'autres titres que ceux proposés dans ces listes.
    Ce premier tour est ouvert jusqu'au 30 juin 2008
    , vous pouvez donc voter en indiquant deux listes (une pour les romans, une autre pour les nouvelles) de 5 textes maximum chacune, sans ordre de préférence,

    — le deuxième est réservé aux inscrits à la 35e convention francophone de science-fiction (du 21 au 24 août 2008 à Nyons).


    Comment voter ?

    Les votes sont à envoyer au secrétaire du prix, Joseph Altairac, par deux moyens :

    — mail : joseph.altairac@wanadoo.fr,

    — courrier : Prix Rosny 2008 c/o Joseph Altairac, 128 rue du Mont-Cenis, 75018 Paris, France.

    VOTEZ POUR
    NEC DELEATUR
    DE FREDERIC DELMEULLE !
    La chronique sur ce blog est ICI

     

  • Maurice Renard, Les Mains d'Orlac

    Les Moutons Electriques viennent de rééditer Les Mains d'Orlac de Maurice Renard.
    Ca ne vous dit peut-être pas grand chose. C'est un tort. Maurice Renard est l'un des Grands Anciens des Littératures de l'Imaginaire. Il fait partie de ces carrefours littéraires incontournables.

    Stéphen Orlac, le pianiste virtuose, l'égal de Paderewski et de Rubinstein, est-il l'auteur des meurtres atroces dont on l'accuse? Ses mains, destinées à servir Chopin et Liszt, sont-elles devenues celles d'un assassin? Orlac serait-il en fait un nouveau Dr Jeckyll et Mr Hyde?

    Maurice Renard (1875-1940) fut l’un des premiers grands auteurs français des littératures de l’imaginaire. Quatre ans après la parution des Mains d’Orlac, en 1924, Robert Wiene (l’auteur du Cabinet du docteur Caligari) en fait un film avec le grand acteur Conrad Veidt. En 1935, Karl Freund, le collaborateur de Murnau et de Lang, décide de porter à son tour à l’écran le roman de Maurice Renard, avec comme interprète principal Peter Lorre. Gréville enfin, en 1961, donnera sa vision cinématographique de cette même œuvre, avec Mel Ferrer dans le rôle de Stéphen Orlac. Aujourd’hui étudié à l’université, ce roman est un immense classique, entre fantastique, science-fiction et roman policier. Il est proposé ici avec quelques documents rares ou inédits de l’auteur, ainsi qu’une étude fondatrice que Maurice Renard consacra au "merveilleux-scientifique", ce courant littéraire que l’on nomme désormais anticipation ou science-fiction. Cette édition a été établie d’après la version du texte la plus complète, celle de 1927. Préface de Claude Deméocq, postface de Hugues Chabot & Jérôme Goffette.

     

    Et précipitez-vous sur le site des Moutons Electriques parce que:
    1/ si vous n'achetez pas Les Mains d'Orlac sur le site, il faudra attendre le 12 septembre pour le trouver en boutique
    2/ les Moutons Electriques offrent les mêmes services pour les livres du catalogue qu'Amazon mais, en achetant sur le site des Moutons, le produit des ventes va directement à la structure sans engraisser au passage tout un tas d'intermédiaires
    3/ vous trouverez des tas de livres (Les Nombreuses Vies de Dracula et les Nombreuses de Frankestein, parmi les nouveautés par exemple).

     

  • Philou, Pico chez les Aztèques

    Bien sûr, Nestlé a créé divers personnages pour illustrer ses produits pour enfants. Groquick reste l'horizon indépassable (Nesquick on en a une énOORRRme envie!) mais un autre personnage retiendra notre attention: Pico.
    Pico est le chien apparaissant sur les "Chocapic". En juillet 1993, un album publicitaire le mettant en scène paraît avec pour titre Pico chez les Aztèques. Il n'échappera à personne que le lien entre chocolat et Précolombien est des plus important.

    pico chez les azteques.jpg

     

     

  • Graham Masterton, Magie maya

    L'un des quelques livres utilisant le thème des Peuples du Soleil publié dans la collection Terreur (Editions Pocket): Magie Maya.

    4e de couverture:  Rafael Diaz, le nouvel étudiant de Jim Rook, paraît calme, timide et réservé. Mais le jeune Mexicain semble avoir un don étonnant : en ayant recours à un ancien rituel maya, il parvient à débarrasser ses camarades de leurs phobies et de leurs peurs les plus profondes... 
         Bientôt des meurtres monstrueux sont commis sur le campus. Le jeune Rafael en serait-il involontairement responsable ? Ou serait-il l'incarnation de Xipe Totec, démon friand de sacrifices humains ? Et n'avoir plus peur de rien, n'est ce pas la chose la plus dangereuse et la plus effrayante qui soit ?

         Auteur de « Tengu », « Apparition » et « Le portrait du mal », Graham Masterton est le plus imaginatif des écrivains anglais de terreur. Avec les aventures de Jim Rook, il nous entraîne dans une nouvelle série qui fera date.
    masterton magie maya.jpg

    Graham Masterton, Magie Maya,
    Cycle Jim Rott, n° 3,
    Terreur, Pocket, n° 9219, 1999

  • Frédérique Lorient, Apocalypse maya

    Si Maya est une petite planète dans l'oeuvre de Frédérique Lorient, le lien avec les Peuples du Soleil n'en reste pas moins, semble-t-il, réél...
    Une nouveauté parue en mai 2008.

    4e de couverture:
    Maya est une petite planète perdue au fin fond du cosmos, colonisée depuis peu par la société AgroCorp qui y expérimente du maïs génétiquement modifié.
    Après la mort de sa mère, Jové est envoyé sur Maya chez son grand-oncle Trree, un étrange personnage d'origine indienne qui a bourlingué sur toutes les planètes colonisables. Trree va confier à Jové le secret de Maya : la planète abrite une forme de vie intelligente, des sortes de serpents à fourrure munis d'un seul oeil cyclopéen, qu'il a baptisé « Suris ». Ils utilisent un langage à base de soupirs, vénèrent un dieu maïs et peuvent être de redoutables guerriers.
    Pour les responsables d'AgroCorp, bien décidés à exploiter la planète, les Suris ne sont que des animaux. Cette erreur se révèlera tragique...

    Un roman poétique et visuel sur la difficile reconnaissance de l'Autre, qui renvoie (comme Les Chroniques martiennes de Ray Bradbury) au génocide indien.

    lorient apocalypse maya 2.jpg

    Frédérique Lorient, Apocalypse Maya,
    collection Soon, n°1, Editions Syros, 2008