Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Maurice de Moulins, Le Chemin des squelettes

    Dans la célèbre collection des "Tallandier Bleus", qui eut plusieurs noms: Bibliothèque des Grandes aventures ou Grandes aventures et voyages excentriques, on trouve nombre de récits mettant en scène des Précolombiens ou leurs descendants. J'en ai déjà chroniqué quelques-uns. D'autres vont venir (en masse même).

    Voici, par exemple, Le Chemin des Squelettes de Maurice de Moulins, l'un des pseudonymes d'Albert Bonneau, l'auteur, notamment de la série western Catamount.
    Dans Le Chemin des Squelettes, les protagonistes sont à la recherche du trésor des Toltèques.

    Dans une cavité, dont l'existence a été dévoilée à nos héros par un cryptogramme, on trouve un squelette qui ressemble fort aux momies incas:

    " Le squelette semblait regarder en ricanant les nouveaux venus... De solides bandelettes de cuir, que le temps n'avait pas réussi à détruire, le maintenaitent recroquevill, les genoux à la hauteur du menton... De longs cheveux adhéraient encore à son crâne et venaient tomber sur ses épaules, tandis que quelques lambeaux de vêtements dissimulaient encore sa cage thoracique.
    Depuis combien de temps le mort était-il là? Il vivait sans doute quinze siècles auparavant quand les Toltèques avaient occupés toute cette partie septentrionale du Mexique... Peut-être avait-il été un grand guerrier ou un chef puissant pour que l'on apportât tant de soin à conserver sa dépouille mortelle..." ( p. 175)

     

    moulins le chemin des squelettes002.jpg

    Maurice de Moulins, Le Chemin des squelettes,
    Grandes Aventures, Voyages excentriques, n° 367,
    Editions Jules Tallandier, 1931.

     

     

  • Jean Ache, Pat'apouf. Razzia chez les Mayas

    J'ai déjà évoqué Jean Ache: ICI.
    Une autre BD parue en revue: Pat'apouf. Razzia chez les Mayas.
    Je n'en ai relu que quelques planches. Je suis certain d'avoir déjà cette BD mais où?
    Une petite image pour illustrer mon propos:

    pat a puf razzia chez les mayas.jpg

  • Léon Lambry, Le Prisonnier des Jivaros

    Léon Lambry une nouvelle fois à l'honneur avec ce fascicule pour la jeunesse de la collection printemps.

    lambry le prisonnier des jivaros001.jpg

    Léon Lambry, Le Prisonnier des Jivaros,
    collection printemps,n°194, Editions de Montsouris.

     

  • L. de Maureilhac, Le Parchemin révélateur

    La collection Printemps éditée par les Editions de Montsouris est une source importante pour le sujet qui occupe ce blog. De nombreuses aventures se déroulent en Amérique du Sud. Récits de jungle, de bagnards, de civilisations survivantes sont au catalogue de cette collection de fascicules pour la jeunesse.

    Un nouvel exemple aujourd'hui avec Le Parchemin révélateur de L. de Maureilhac, la couverture est signée Ferran et l'on voit quelques indigènes qui n'ont pas forcément l'air de "bons sauvages".

    Maureilhac le parchemin révélateur003.jpg

    L. de Maureilhac, Le Parchemin révélateur,
    collection Printemps, n° 244, Editions de Montsouris, sans date

  • Léon Lambry, Un Naufrage en Patagonie

     

    lambry un naufrage en patagonie001.jpg

     

    Léon Lambry, Un Naufrage en Patagonie,
    Collection Printemps, n°, Editions de Montsouris

  • Jean de Belcayre, La Pierre du Soleil

     

    belcayre la pierre du soleil001.jpg

     

    Jean de Belcayre, La Pierre du Soleil,
    collection Printemps, n°100,
    Editions de Montsouris, sans date

  • Le Rayon populaire (Librairie) (2)

    Je parlais il y a quelques jours de la nouvelle version de la librairie Le Rayon populaire (qui constitue la section "populaire" de la libraire de Jérôme Serme).
    J'ai reçu aujourd'hui pas moins de 14 titres commandés à cette librairie. 14 fictions se déroulant en Amérique du Sud arrivés d'un seul coup, c'est l'Amérique! Et tout le sud du continent, du Mexique à la Patagonie, est couvert.

    Bien emballés, vite livrés, tout est parfait donc!

    La plupart sont des fascicules (une forme que j'apprécie particulièrement, et pas seulement parce que c'est moins encombrant que les grands volumes!). Les illustrations des couvertures sont le plus souvent fort marquantes.
    Du grain à moudre donc pour ce blog!